Page d'archives 3

Merci Maitresse Edition 2014

La box “Merci Maitresse” édition 2014  est en ligne.

Cette année, j’ai sérigraphié les boites (oui, oui, une par une chez Unique en Série, merci les filles !) avec le motif/thème lampions + nuée d’étoiles, en blanc sur kraft.

Dans cette boite il y a :

  • une mini planche de stickers (lampions et étoiles séparées)
  • un  bloc de notes repositionnables
  • un crayon de bois “MERCI” avec sa gomme
  • un aimant GM “Merci Maitresse”
  • 3 aimants pm lampions et étoiles
  • une carte double Merci pour ajouter un petit mot et signer le cadeau

La box existe aussi en version “Merci Maitre” et en version “Merci qui on veut”, personnalisable !

Exemples d’utilisation de la petite planche de stickers :

Et comme les années précédentes, les aimants sont également disponibles seuls, un grand modèle Merci Maitresse (ou Maitre ou Qui on veut) accompagné d’un petit modèle étoilé.

1 pelote par soirée

C’est un (très) savant calcul mais surtout un constat ultra-encourageant ! Avec le RibbonXL on voit l’ouvrage avancer à vue d’oeil.
Quand Nathalie d’Abracadacraft m’a proposé, ainsi qu’à d’autres crocheteuses/tricoteuses, de tester ce fil, j’imaginais bien un tapis crocheté, et puis j’ai voulu testé ce fil au tricot, avec 2 coussins.

Pour le tapis, j’ai utilisé 8 pelotes de RibbonXL coloris Stone Grey, crocheté en 10, c’est ni plus ni moins qu’un grand napperon en fait ! Le truc c’est que ça n’est pas le genre d’ouvrage qu’on avance dans le train par exemple ! Sur la fin, c’était bien sportif, mais très concluant.
Et pour les coussins, j’ai utilisé un peu plus d’une pelote de chaque couleur (Lipstick Red et Sandy Ecru) pour tricoté les 2 faces avant de chaque coussin.  La face arrière est en lin, j’ai cousu une housse pour chaque.

Conclusion de ce test fil : j’ai adoré la souplesse du fil, 80% coton, 20% d’autres fibres (pour celles qui se posaient la question : le fil est continu, pas de noeud dans la pelote). Tapis, coussins, … pour la déco il est parfait ! En numéro 10, crochet ou aiguilles, c’était très agréable à travailler.
Après le tapis et les 2 coussins, il me restait de quoi faire un petit projet déco, un indice se trouve parmi les photos précédentes, avez vous une idée de ce qui fera l’objet d’un prochain billet sur le blog ?

Encore un grand merci à Nathalie d’Abracadacraft et à DMC pour m’avoir permis de tester ce joli fil.

Si vous aussi ça vous tente de tester ce fil vous pouvez participer au concours organisé par Abracadacraft, sont mis en jeu  :

2 lot de 16 pelotes (toute la gamme) + livre

2  lots de 8 pelotes + livre
2 kits avec une pelote et un crochet

Le concours se terminera le vendredi 23 mai à 12h.

succulentes, rotin et flamant rose !

Quelques petites nouveautés en ligne sur la boutique !
des succulentes, des fauteuils et des miroirs en rotin, des ananas, flamants roses, des pastèques, le tout en petits ou grands modèles, en aimants ou en badges.


en vente sur Selon Les Pointillés

1 an et 18 carrés plus tard …

Un encours qui a trainé, trainé, trainé … je deviens experte en la matière.
Mais je m’y tiens, et un jour, pouf, c’est fini ! Mieux vaut ne pas donner de date, ne pas prévoir de délai.

J’ai d’abord crocheté 18 ronds en variant les rangs entre 4 coloris de coton.
Le dernier rang, écru (un an après, hin hin hin), relie tous les carrés entre eux, selon la technique continuous join-as-you-go, trouvé sur ce blog bien technique et très clair.

Fleur de coton de la Droguerie
environ 50 g par coloris (dijon, citron, glace vanille et Brume, merci Lulu ! )
et 100 g en coloris écru
pour une coussin 40 cm X 40 cm
crocheté en 4.

bientôt “Bonne fête Maman”

On a encore un peu de temps devant nous, la fête des Mères c’est le 25 mai !
En ligne : une carte ‘Bonne fête Maman’ avec enveloppe, 2 aimants ‘Bonne fête Maman’ ou même l’ensemble carte + aimants

dsc_7562dsc_7567

Barcelone #3 : Casa Batllo

Grandiose Casa Batllo !
Dès l’entrée, les carreaux bleutés et  brillants, les courbes de l’escalier et le travail de la lumière annoncent un voyage dans les fonds marins. Gaudi, toujours lui, signe ici une oeuvre magistrale, considérée comme l’une des plus originales de l’architecte, qui utilisa la pierre, le fer forgé, le trencadis de verre et la céramique polychrome. Comme dans toute l’oeuvre de Gaudi on retrouve les références au monde végétal et animal.
Au fur et à mesure de la montée jusqu’à la terrasse, l’espace s’éclaire, comme une remontée depuis les fonds de l’océan. Tout y est travaillé à merveille, dans le puits de lumière qui éclaire les pièces, les fenêtres sont plus grandes en bas, les carreaux sont plus foncés en haut, tout est une question de dosage entre lumière et couleur.

Gaudi travaillait tous les espaces, les pièces du grenier sont à elles-seules une étude fabuleuse en termes d’aération, de luminosité et de géométrie !
Je suis époustouflée par ce qui devait se passer dans l’esprit de ce génie : comment arrivait-il à passer d’une idée/rêve à une réalisation aussi aboutie, aussi calculée et à la fois aussi poétique et surprenante ?

Je ne promets pas quand (je ne tiens guère aux délais !)
mais le prochain et dernier billet sur Barcelone parlera encore un peu d’archi et un peu de burgers !

pour qui le joli bijou Shlomit Ofir ?

J’avais précisé “tirage au sort ce week-end”, et voilà, le week-end est loin derrière déjà !
Random a tranché, c’est Mélanie qui a gagné le bijou Shlomit Ofir.

Mélanie 20 mar 2014 à 8:35

ohlàlà, que le choix est difficile avec tant de beaux bijoux.
Disons que si je dois en retenir que 1, je dirais les boucles Northern light rose bois argenté
Bonne chance à toutes, et merci Emma pour ce jeu

A

Encore un grand merci Un Oiseau sur La Branche !
Pour fêter le printemps, avec le code ENCRE = -20% sur votre commande !


C’est le printemps ! (jeu inside)

Je sais, je suis chanceuse, j’ai sur mon manteau une jolie broche de la nouvelle collection Shlomit Ofir.
Cette collection est très chouette, inspirée de la Scandinavie et du grand nord, ma broche s’appelle Copenhague ! Le collier Northern Light, ou le collier Greenland me tentent grandement aussi.
Entre un petit séjour à Lisbonne et un autre à Barcelone, je trouve ça pas mal cette petite halte dans le grand nord !
Et comme c’est le printemps, fêtons-ça avec un Oiseau sur la branche.

Comme d’habitude, un petit commentaire au dessus de ce billet (qui précise le bijou de vos rêves dans la collection Shlomit Ofir) validera votre participation.

Fin du jeu vendredi 21 mars à 23h59
tirage au sort dans le week-end !

Barcelone #2 : Sagrada Familia


On continue avec la grande leçon architecturale du séjour !
Un monument historique toujours en construction. La Sagrada Familia est l’oeuvre la plus connue de Gaudi, et c’est toujours une surprise de la visiter puisqu’elle est perpétuelle évolution. Chantier géant, on peut monter dans une des tours et on peut visiter l’intérieur. L’intérieur de la basilique est bluffant, la descente depuis l’une des tours est vertigineuse.
Le projet de Gaudi sera achevé vers 2030 et la plus haute tour, en construction sera haute de 170 m.
Haute technicité, lois de la géométrie, inspirations végétales, la croisée de l’art et des sciences est ici à son apogée !
Lumières et couleurs, colonnes à la géométrie étudiée au millimètre, symbolique partout, on peut passer facilement 3 heures à visiter cette merveille.
Le petit conseil pratique est quand même de prendre ses billets sur le site avant la visite, même si c’est ultra compliqué quand on est plusieurs, et avec des tarifs différents.

prochaine halte à Barcelone : l’incontournable Casa Batllo …

Barcelone #1 : Tibidabo

Oui, on voyage pas mal en ce moment …
il y a eu un petit voyage surprise à 2, à Lisbonne, et un voyage à 5, à Barcelone, pour rendre visite à la famille !
Semaine fabuleuse à Barcelone !

Avec les enfants, on compose, on prévoit des parcs, des toboggans, des jeux …
Incontournable, mais ouvert seulement le week-end en cette saison : le parc d’attractions de Tibidabo.
C’est un des parcs d’attractions les plus vieux d’Europe et surtout le point le plus haut de la ville (512 m), installé sur plusieurs niveaux à flanc de montagne.
Certaines attractions datent du début du parc (100 ans) et donnent au parc un côté désuet et vintage délicieux !
La vue est unique et splendide, et accessible même sans entrer dans l’enceinte du parc. La montée au Tibidabo (en bus direct depuis la plaça Catalunya ou en tram puis funiculaire) vaut déjà la visite !

prochaine halte à Barcelone : l’incontournable Sagrada Familia …