Archives de la catégorie 'mes poulettes'

duo mère-fille

Zélie me rappelait il y a quelques temps, avec nostalgie qu’il fut un temps où je tricotais avec les restes de laine, le même pull pour les poupées.
“Mais bon, c’était à l’époque ça…” concluait elle.

A l’époque ? mais l’époque n’est pas si lointaine, et puis elle a réclamé une poupée pour ses 8 ans, alors j’ai repris la bonne habitude du tricot fille/poupée. Sa nouvelle poupée Chiara porte maintenant le même pull.

Chiara : poupée Happy to see you
le pull de Chiara est tricoté en simple fil de surnaturelle en 3,5 (40 m pour le devant, pour le dos et pour chaque manches et torsades du pull enfant Clairvaux les Lacs)
a

Oui oui, on a eu plutôt un chouette temps (bien qu’un peu frisquet) dans le Finistère pendant les vacances !

attention : addiction !

Nous voilà équipées : 2 métiers à tisser les perles pour ne pas faire de jalouses. Violette et Zélie sont à fond, le tissage de perles est devenu machinal et addictif.
J’exagère à peine, la preuve :
un matin j’ai surpris Violette se lever une demi-heure plus tôt pour tisser un peu avant de partir à l’école (non, non, elle n’avait pas oublié de faire ses devoirs ou de réviser 2 ou 3 leçons, bien sûr que non !).
Tandis que j’ouvrais à peine les yeux en buvant mon café, ma grande était fraiche et pimpante et partait dans de grandes discussions sur les harmonies de couleurs des prochains ouvrages.

métier à tisser les perles + kit “pixel et navajo” (perles, fils, fermoirs, notices) : La Droguerie

Et qui, à la veille des vacances scolaires,
va devoir aller chercher des perles parce que maman on en
n’a vraiment pas assez,
hein, qui ?

a
(et qui est devenue aussi addict que ses filles,
et qui a des petits projets tissages en tête, hein, qui ?)

petite, moyenne, grande…

Pauvre Zélie :
ses indignes parents ont décidé de déménager et donc de changer son environnement quotidien pour ses 8 ans -ou presque-, histoire de fêter dignement l’évènement et de faire une entrée historique dans sa neuvième année.
Quel affront pour elle :
“on va déménager ? mais maman, j’ai vécu TOUTE ma vie ici…!”

happy 8 Zélie-chou !

première dizaine

Il y a 10 ans, à la même heure, je ne faisais pas ma crâneuse
(et ma Violette non plus d’ailleurs, quelle idée d’avoir été si pressée!)
Aujourd’hui, on a qu’à dire que tout ça est loin derrière…
10 ans!

blue girl

Voilà, le printemps est bien là, on a repris les petites balades du mercredi -et même les pique niques au parc, c’est dire…-
Ca me rebooste un peu pour alimenter ce blog dans un état de semi-hibernation! Ouvrages en couture et tricot s’entassent (pour ça, on ne me changera jamais je crois) et un jour, hop, ils sont finis.
Avec des petits matins encore un peu frisquets, la tenue cousue pour les 7 ans de Zélie est tout à fait d’actualité. Avec sa préoccupation permanente du devenir de ses vêtements qui seront un jour trop petits, elle a un peu de marge avec la robe tablier et la jupe, elle est contente!

Un manteau (Céphée de Grains de Couture)
lainage et doublure fleurettes (stocks perso)
a
une jupette qui tourne (bidouille maison) à mettre sur les jeans pour le moment
liberty Adeladja
a
et une robe tablier (Charleston de C’est Dimanche)
lin indigo Albane Olika, passepoil et biais liberty Adeladja
a

Alors oui, j’ai repassé le lin, mais c’est un lin parfait comme j’aime, c’est à dire lourd, et qui se froisse en 3 secondes, mais après repassage intensif!

Et maintenant, il va falloir songer aux fleurettes, aux petites robes de filles, aux couleurs pastel pour le D13 d’avril, alors je file cogiter…

sept

Quel rythme…! Et pourtant les enfants sont partis en vacances…
j’en oublierais presque (j’ai dit presque hein!) le fameux jour tant attendu par ma Zélie (et j’en oublierais presque de bloguer aussi, dingue!).
En douce, puisqu’elle est en vacances chez ses grands parents, je lui couds des petits habits, elle adore ça!
Mais LE cadeau d’anniversaire a été choisi et même offert un peu en avance, ça n’était pas vraiment une surprise :
elle voulait une montre “mais je la choisis, parce que toi tu vas vouloir m’offrir une montre QUE JOLIE alors qu’à mon âge j’ai besoin d’une montre TRES pratique, avec TOUS les chiffres, les MINUTES et pas des tas de dessins ridicules partout”.
Voilà, je savais à quoi m’en tenir, sacrée tête de mule la Zélie.

capture-de28099ecran-2012-02-21-a-1811281Elle a donc eu sa montre -pratique avec tout ce qu’elle veut dessus mais pas de dessins ridicules- et finalement avec un enfant qui a une montre, on n’en n’a plus besoin, nous -de montre- :
“maman, il est 5h15…
maman, devine quelle heure il est? 5h17! …
… maman?? tu sais quelle heure il est? …5h32, presque 33 !
maman! devine quelle heure il est?

maman, pourquoi tu me demandes jamais l’heure…??”

Voilà l’objet… sobre, blanc, pratique, avec aiguilles et chiffres, what else?

a

Allez, ce week-end on fait la fête, et on aura Zélie pour nous rappeler l’heure à chaque instant, super.

Happy 7 ma Zélie!

dsc_00641

british style

sous titre : le manteau d’amour de Violette!

Tout d’abord un grand merci pour elle pour tous vos messages à l’occasion de ses 9 ans… (tout n’est pas parfaitement rétabli au sujet du blog, aussi, je ne reçois pas vos com’ dans ma boite mail, compliqué pour y répondre!).

Ca n’est pas seulement le manteau d’amour de Violette, c’est la tenue complète d’amour de Violette!
Finalement j’ai contourné le problème des boutonnières qui me stressaient en cousant de grosses pressions et les boutons en déco, sur le manteau.

Foncez, le patron est parfait (Ivanne, requête d’une copine : en taille 12 ans stp, requête de ma soeur -et de moi- : en taille adulte stp).
Pour le short… je craignais le pire : cousu dans un lainage, et non doublé, j’avais un peu peur de me confronter au “ça me gratte”… et puis non, elle n’a même pas évoqué cette éventualité, ouf. Elle l’adore.
On est un peu british style là, non? du lainage pour le short, des minis carreaux et de la mini-fleurette en doublure pour le manteau, allez, ça passe!

Violette porte (en plus des collants Le Collégien et des chaussures Clotaire) :
a
Manteau
Céphée, taille 8 ans (livre Grains de Couture pour enfants)
tissus minis-carreaux et fleurettes stock perso
boutons la Droguerie
a
Short taille 8 ans (city-short chez Coupé-Couzu)
lainage Albane Olika
a

Pour les autres british style, c’est par ici!

9 ans

Ma petite Violette a 9 ans aujourd’hui.
Neuvième fois qu’on se souvient,
qu’on se dit qu’on a vraiment eu de la chance,
neuf années…
Sacrée Violette!

crédit photo : Vanessa Bureau
robe Vega, l’originale, la vraie (!) du livre d’Ivanne

le manteau d’amour de Zélie

Ce manteau léger n’est pas taille 2/8/10 ans, contrairement  à une certaine bidouille… (je me souviens que j’ai un tuto à rédiger, oui, oui…!)
C’est une taille Violette/Zélie, avec une Zélie affirmant particulièrement son amour pour ce manteau qu’elle mettra toute sa vie -si elle ne grandit pas trop, et si il ne fait pas trop froid- précise-t-elle!
Pour apaiser les humeurs, j’ai montré à Violette les tissus que je prévoyais pour un autre petit manteau qui lui sera réservé.
Les doux rayons de soleil du jour ont permis à Zélie de profiter de son amour-de-manteau. (ahhh pourvu que mes filles m’en réclament encore longtemps…)

Zélie porte un pantalon en velours Zara (au rayon garçon, mais chuuut elle croit que le pantalon était juste mal rangé!), ses chaussures Clotaire et mon chèche moutarde à moi!
manteau :
modèle G, taille 130 du livre vêtements amples à superposer aux Editions de Saxe
lin enduit (destockage Albane Olika, l’année dernière), Liberty (tissu et passepoil) Penny et bouton La droguerie

a

dsc_0006
a

une question de relativité…

Zélie : C’est cher 3 euros maman?
Moi : Ca dépend pourquoi ma chérie, mais avec 3 euros, tu ne fais pas grand’chose, c’est pas beaucoup…
Zélie : Ah tu vois, tu dis que c’est pas beaucoup, alors le tour de manège à 3 euros c’est pas cher donc…!

S’ensuit donc une discussion sans fin sur la relativité… cher pour moi, pas pour elle, etc…!
Et en ballade, rebelote! Avec des kilomètres cette fois, pas des sous!

309 km c’est loin maman…?
oui ou non, tout est histoire de relativité finalement!

a

cette année, on est frange’addict de mère en filles!