Archives de la catégorie 'loin. ou pas!'

Le Schweighof (ou la chambre d’hôtes de rêve)

Notre week-end franco-germano-suisse nous a permis de tester Le Schweighof, cette chambre d’hôtes que j’avais repérée depuis un petit moment.
“Chambre d’hôtes” est en deça du vrai terme : nous avons dormi en réalité dans un appartement d’hôtes, au sein d’une très jolie maison. 2 grandes chambres, une belle salle de bain, une halte de rêve à Altkirch.
La maison est baignée de lumière grâce aux grandes fenêtres.

12

Au rez-de-chaussée de la maison, on prend le petit déjeuner au milieu de la boutique d’Emilie, la maitresse absolument adorable des lieux. Les enfants étaient ravis de faire du shopping en pyjama et pieds nus !

11

Tout était impeccable, des chambres au petit déjeuner, en passant par la boutique craquante !
Nous quittons Le Schweighof avec la ferme envie de revenir, on s’y voit bien plusieurs jours pour poursuivre la découverte de la région.
Encore merci pour cet accueil chaleureux Emilie.
Prochaine étape du week-end : Vitra Design Museum et Vitra Haus …

Les grottes du Cerdon

Sur la route de ce premier grand week-end du mois de mai, nous avons fait une halte aux grottes du Cerdon, à 1h de Lyon, dans l’Ain.
Cheminement dans l’ancien lit de la rivière, porche majestueux, et belvédère dominant le Cerdon, la visite des grottes est passionnante, et c’est toujours une valeur sûre pour les enfants !
Le parcours est guidé et les explications de la formation de la grotte, résultat du travail des eaux des
périodes glaciaires sont très claires.

Dans le domaine, on peut également participer à des activités nous plongeant dans la peau des hommes préhistoriques.
Les enfants ont pu peindre à la manière des hommes préhistoriques.

Réchauffés et séchés après cette journée froide et pluvieuse, nous avons poursuivi notre route, un peu plus au nord, un peu plus à l’est !

Les sens du beau (Biennale Internationale du Design)

C’est le thème de la Biennale Internationale du Design, à Saint Etienne.
Il ne reste que quelques jours pour aller y faire un tour, elle se termine le 12 avril. Foncez-y !
Le site est absolument génial, mais une journée, évidemment, c’est court pour tout voir.

Et comme on y allait avec les enfants, on a particulièrement apprécié l’expo “No Randomness“, très chouette scénographie pour expliquer très clairement que rien n’est dû au hasard : pourquoi les pâtes ont telle ou telle forme ? Pourquoi les bouches d’égout sont-elles rondes ? Pourquoi les feuilles A4 mesurent 21 x 29,7 cm ? Pourquoi les bouées sont oranges ? …
Les enfants ont adoré et c’est une chouette alchimie quand beau/utile et logique riment vraiment !

“No stop furniture” Sophie Vaugarny

“Réserve déboussolée” (playlist interactive, en fonction des oeuvres observées, fabuleux !)

Toujours pour les enfants, l’atelier Bestiaire est un moment inoubliable !

Ernest n’a pas voulu quitté le déguisement qu’il a lui-même imaginé et fabriqué, on a donc terminé notre belle journée stéphanoise accompagné d’une … tortue !

Les Serres du Parc de la Tête d’Or

Ca faisait longtemps qu’on avait promis aux enfants une balade dans les serres du Parc de la Tête d’Or.
L’avantage en cette saison fraîche, c’est que l’atmosphère chaude des serres est très appréciable !

Ernest porte un gilet enfin terminé. Comme à chaque ouvrage la partie tricot est assez rapide chez moi, et puis la partie montage et couture suffit à rajouter un délai de plusieurs mois (j’ose à peine dire combien : quasiment 12 mois !).
Devinette : Comment s’appelle ce modèle ?
“Parc de la Tête d’Or” ! C’est un modèle de la Droguerie tricoté en 6 ans, en Duvet d’Anjou coloris Gratin d’Aubergines.

Barcelone #3 : Casa Batllo

Grandiose Casa Batllo !
Dès l’entrée, les carreaux bleutés et  brillants, les courbes de l’escalier et le travail de la lumière annoncent un voyage dans les fonds marins. Gaudi, toujours lui, signe ici une oeuvre magistrale, considérée comme l’une des plus originales de l’architecte, qui utilisa la pierre, le fer forgé, le trencadis de verre et la céramique polychrome. Comme dans toute l’oeuvre de Gaudi on retrouve les références au monde végétal et animal.
Au fur et à mesure de la montée jusqu’à la terrasse, l’espace s’éclaire, comme une remontée depuis les fonds de l’océan. Tout y est travaillé à merveille, dans le puits de lumière qui éclaire les pièces, les fenêtres sont plus grandes en bas, les carreaux sont plus foncés en haut, tout est une question de dosage entre lumière et couleur.

Gaudi travaillait tous les espaces, les pièces du grenier sont à elles-seules une étude fabuleuse en termes d’aération, de luminosité et de géométrie !
Je suis époustouflée par ce qui devait se passer dans l’esprit de ce génie : comment arrivait-il à passer d’une idée/rêve à une réalisation aussi aboutie, aussi calculée et à la fois aussi poétique et surprenante ?

Je ne promets pas quand (je ne tiens guère aux délais !)
mais le prochain et dernier billet sur Barcelone parlera encore un peu d’archi et un peu de burgers !

Barcelone #2 : Sagrada Familia


On continue avec la grande leçon architecturale du séjour !
Un monument historique toujours en construction. La Sagrada Familia est l’oeuvre la plus connue de Gaudi, et c’est toujours une surprise de la visiter puisqu’elle est perpétuelle évolution. Chantier géant, on peut monter dans une des tours et on peut visiter l’intérieur. L’intérieur de la basilique est bluffant, la descente depuis l’une des tours est vertigineuse.
Le projet de Gaudi sera achevé vers 2030 et la plus haute tour, en construction sera haute de 170 m.
Haute technicité, lois de la géométrie, inspirations végétales, la croisée de l’art et des sciences est ici à son apogée !
Lumières et couleurs, colonnes à la géométrie étudiée au millimètre, symbolique partout, on peut passer facilement 3 heures à visiter cette merveille.
Le petit conseil pratique est quand même de prendre ses billets sur le site avant la visite, même si c’est ultra compliqué quand on est plusieurs, et avec des tarifs différents.

prochaine halte à Barcelone : l’incontournable Casa Batllo …

Barcelone #1 : Tibidabo

Oui, on voyage pas mal en ce moment …
il y a eu un petit voyage surprise à 2, à Lisbonne, et un voyage à 5, à Barcelone, pour rendre visite à la famille !
Semaine fabuleuse à Barcelone !

Avec les enfants, on compose, on prévoit des parcs, des toboggans, des jeux …
Incontournable, mais ouvert seulement le week-end en cette saison : le parc d’attractions de Tibidabo.
C’est un des parcs d’attractions les plus vieux d’Europe et surtout le point le plus haut de la ville (512 m), installé sur plusieurs niveaux à flanc de montagne.
Certaines attractions datent du début du parc (100 ans) et donnent au parc un côté désuet et vintage délicieux !
La vue est unique et splendide, et accessible même sans entrer dans l’enceinte du parc. La montée au Tibidabo (en bus direct depuis la plaça Catalunya ou en tram puis funiculaire) vaut déjà la visite !

prochaine halte à Barcelone : l’incontournable Sagrada Familia …

Lisbonne #5 et fin : BaixaHouse

Voilà où nous avons logé pendant notre petit séjour lisboète.
Baixa House n’est pas un hôtel, Baixa House n’est pas seulement un appartement qu’on loue. Le petit déj’ ! Ah le petit déj’ ! Des produits frais dans le frigo chaque jour, du pain frais devant la porte tous les jours … un vrai bonheur !
L’appartement était grand et confortable, et il méritait bien quelques clichés !

Lisbonne #4 : Museu da Electricidade

On ne peut pas louper ce magnifique bâtiment en briques, entre les rives du Tage et la station de train Belem.
Et le grand conseil c’est d’aller voir cette merveille de plus près !
Le Museu da Electricidade a ouvert ses portes après une rénovation complète et sublime en 2006. Cette fondation est aussi un lieu d’exposition. En plus du beau parcours très didactique sur le fonctionnement d’une centrale thermique, on trouve aussi des expositions permanentes et temporaires liées à l´énergie et à l´environnement.
Le lieu propose également des expositions temporaires diverses. En ce moment et jusqu’au 13 avril se trouve la 6e biennale internationale de l’illustration enfantine, autant dire un régal (avec notamment une belle rétrospective de Chiara Carrer).

Lisbonne #3 : extraits

Années 50′, et façades carrelées, j’ai bien failli ne jamais m’arrêter de prendre des photos …
quelques extraits !

stay tuned, demain je vous emmène dans le fabuleux Museu da electricidade !