Archives pour octobre 2008

sur le départ

Un petit déj’ vite avalé, des petits poneys (in-dis-pen-sables petits poneys…), des bijoux de princesses et des tenues de petites filles d’honneur rangés dans une valise, le plan d’accès à la fête plié au fond de mon sac, les aiguilles à tricoter par dessus… on peut partir!
La noce se poursuivra par quelques jours de vacances au pays du piment.

récidive…

Promis après je tricote autre chose!
Il est parfait ce modèle. Zélie a choisi sa couleur, c’est Framboise pour mademoiselle.
Et même Boucle d’Or a droit à son cardigan brassière, non mais!

Zélie : modèle (cardigan brassière à rangs raccourcis) et Alpaga la Droguerie
Boucle d’Or : adaptation maison

petite fille des alpages

C’est la star du moment à la maison.
“Heidi est tellement mignonne avec ses joues roses, et elle a tellement de chance de vivre à la montagne…!”
Et moi je suis tellement ravie d’entendre autre chose que les anecdotes de la trèèès Belle au Bois Dormant ou de la pôôvre Cendrillon.


Et chez vous, c’est quoi en ce moment?

le cardigan magique

Réalisé en un seul morceau, et surtout sans couture de montage… que demander de plus?
J’étais vaccinée contre le point mousse, après le petit cache-coeur écru,  mais l’idée de pouvoir mettre ce gilet sur le dos de Violette dès le dernier rang rabattu a eu raison de ma flemme à l’encontre de ce point… d’autant qu’en doublant le fil, je trouve que le point mousse se régularise !


modèle et fournitures (alpaga marron foncé) la Droguerie

ça valse!

C’est le nom donné à la manifestation qui a lieu tout le week-end aux Subsistances de Lyon (je cite : un lieu de confrontations et d’expériences consacré aux nouveaux langages du spectacle vivant).
Dans le cadre de la saison culturelle européenne, Lyon a invité des artistes européens qui ont présenté leur créations courtes, performances et spectacles.
Les filles n’ont pas bougé d’un poil aux 3 représentations qu’on avait réservées, et notamment à celle des Etoiles (des Colporteurs) : un spectacle magique de funambules virtuoses sur une drôle de structure en volume de câbles et de tubes. Là, je m’incline, jamais je n’avais vu telle performance de funambules sachant faire le grand écart en talons hauts sur un câble! Dommage, photos interdites, mais on peut se rincer l’oeil ici

Extraits du lieu…

saperlipopette!

Caroline vient d’ouvrir sa boutique en ligne, et dans le mouvement, son blog a déménagé…

ravie d’avoir participé à la création du site, encore merci pour ta confiance Caroline!

princesses des feuilles

Sur une idée de Violette, les premières feuilles d’automne collectées se sont transformées en “princesses des feuilles”.
Chacune dans leur style, elles ont réussi à faire revivre ces jolies feuilles mortes : la princesse de Violette pose dignement, tandis que celle de Zélie est plus rock’n'roll, mais tellement charmante avec ses boucles roses!

en cuisine

Elles sont d’une patience exemplaire quand il s’agit de faire un gateau au chocolat. Elles se surveillent scrupuleusement pour le moment final, on ne sait jamais, si l’une avait plus léché le plat que l’autre…!

Ceci-dit, ce gateau est un vrai délice, même cuit!

  • faire fondre 200g de beurre et 200g de chocolat.
  • monter les blancs de 4 oeufs.
  • mélanger les 4 jaunes avec 150g de sucre. Ajouter 80g de farine. Puis le mélange choco/beurre fondu.
  • incorporer les blancs en neige.
  • faire cuire 10 à 15 mn à 180°

(merci Fanny!)

B late!

Dans la valse des tuniques japonaises, j’ai préféré de loin coudre et porter la tunique T
Enfin, voici ma B, cousue cet été (manquait juste l’élastique aux manches cousu ce matin).