Archives pour décembre 2007

finis en 2007

coutures, bride, bouton, fleurs cousues, mitaines emballées…tout est fini! -au moins pour ceux-là-
finalement, les mitaines sont en alpaga prunelle + bambou cassis, un petit chiné juste ce qu’il faut!
et le paletot ira avec la petite jupe à poulettes.

31

mitaines sur leur 31

Juste en projet, mais il faut que je m’active…les mitaines doivent être prêtes pour la soirée du 31…(ce n’est pas le thême de la soirée, mais un cadeau pour notre hôte!).
Alpaga prunelle (la Droguerie), en double, aiguilles 4,5.

mitaines

tous les rouges

Rouge coquelicot, rouge sang de boeuf, rouge capucine, rouge tomate, rouge vermillon, rouge cardinal, rouge d’Andrinople, rouge turc, rouge feu, rouge ecrevisse, rouge bordeaux, rouge cassis, rouge framboise, rouge carmin, rouge cramoisi, rouge groseille, rouge grenat, rouge alizarine, rouge grenadine…le paletot de Violette sera en mohair rouge toge!

paletot

les broches de Noël

Les trois cousines auront droit à leur petite broche “ambiance Noël”. Les débats vont fuser pour savoir laquelle des 3 broches est la plus belle, même si, pour couper court, j’ai bien mélangé toutes les couleurs!

la course des courses

Ce qui devait arriver arriva…
- entre les “je vais réflechir, je ne sais pas si ça va lui plaire…”
- ou “cette année, que des bricoles…”
- les “je vais voir si je le trouve moins cher ailleurs…”
- ou “mince, trop tard pour les délais de livraison”,
- ou encore “oups…j’allais oublier les chocolats pour les nounous…”
- et enfin “j’oubliais, on part dimanche…”

course

Je suis hyper speed, en manque d’idées…et je n’ai plus qu’aujourd’hui pour
- faire les derniers cadeaux (au pluriel évidemment!), et donc me coltiner la folie des boutiques (je m’étais pourtant jurée qu’on ne m’y reprendrais plus).
- arrêter de me poser 50 000 questions sur le choix des cadeaux ou sur l’opulence et la sur-consommation du moment qui m’énervent (et pourtant je suis le mouvement, je saute les deux pieds dedans, comme d’hab, en parfaite contradiction), il va bien falloir trancher, cocotte!
- et souhaiter à toute la blogosphère un TRES JOYEUX NOEL (en avance, je ne suis pas à la bourre au moins sur ça).

Voilà, ça c’est fait.

mon beau sapin, roi des forêts

Sur la porte du placard de la cuisine, toute la famille a mis son coup de crayon…

hors saison

Un des fameux patron japonnais, le modèle A de ce livre, avec un peu de tissus Kaffe Fasset, un peu de lin…

tunique

marché de Noël

Une jolie rencontre à Strasbourg : Elle m’a donné de jolis petits biscuits pour mes filles…j’avoue qu’un des deux paquets avait mystérieusement disparu avant mon retour! On l’aura compris, la gourmande que je suis a apprécié.
Céline (pas de blog, mais qui sait, un jour peut être…) m’a offert un livre de recettes de ces fameux bredele…canelle et épices…une vraie ambiance de Noël!

strasbourg

Où ça des gourmand(e)s?

La recette des mendiants, dans le dernier MCI, testée et approuvée! On en a juste goûté quelques uns, pour vérifier.
Des amandes, des pignons de pin, des pistaches (pas salées!)…et du chocolat!

chocolat1

et la lumière fut…

Juste quelques extraits…
C’était magique cette année, avec une nette influence végétale et animale…
Les projections de fleurs, feuilles, herbes sur le chevet de l’eglise Saint Nizier reflètaient une poésie à la Microcosmos.
Le plus petit lieu investit était sans doute celui qui a le plus fait parlé de lui, une cabine téléphonique transformée en aquarium (bah oui, ça sert plus à rien une cabine…allez zou, des poissons partout!). Dans le genre cage de verre transformée, on a retrouvé la statue équestre de Louis XIV sur la place Bellecour enfermée sous un globe avec de la neige artificielle, le kitsch de la boule-souvenir à l’échelle urbaine…
Et puis les arbres de la montée de la Grande Côte illuminés par leurs “fruits rouges” et le cheminement éclairé en vert, le gros platane derrière Saint Nizier entouré d’un pot de fleur lumineux, surdimensionné…le champs de fleurs délicates et lumineuses place Antonin Poncet, les cubes lumineux variant en couleurs et en intensité sur les quais du Rhône.
Sinon, toujours trop de monde, toujours galère avec les transports en commun en grêve, quelques illuminations pas forcément à la hauteur des images du programme, ouf…du vin chaud quand même!